L’objectif à long terme d’Horizen est de faire évoluer sa structure organisationnelle vers une DAO. Une DAO, soit une Organisation Autonome Décentralisée (Decentralized Autonomous Organization en anglais), est un logiciel agissant comme une organisation et en fonction d’un certain nombre de règles et procédures prédéfinies.

Les règles et procédures qui régissent l’organisation sont transcrites en code lorsque le DAO est créé. L’objectif principal de notre DAO est de décentraliser le processus décisionnel concernant la façon dont est dépensé le budget de notre organisation à but non lucratif. Tous les membres de la communauté auront la possibilité de soumettre des propositions et d’être rémunérés pour leur contribution. Cela peut être une nouvelle fonctionnalité de notre portefeuille ou lors d’une conférence.

DAO DAO

Pour que le processus décisionnel soit décentralisé il faut qu’il y ait un système de vote en place. Ce système de vote doit être fiable et nous avons décidé de l’implémenter sur une sidechain qui fonctionnera en parallèle de notre blockchain principale. Nous parlerons davantage des sidechains dans article dédié.

Pour que le système de vote soit optimal, il faudrait pouvoir permettre aux experts d’avoir le plus de poids possible dans le processus décisionnel lorsque les décisions portent sur leurs domaines de compétence, sans pour autant priver de leur droit de vote les utilisateurs non experts. Si vous êtes un développeur, vous voterez probablement à chaque fois que des propositions concernant du nouveau code sont soumises. À contrario, il se peut que vous n’ayez pas de connaissances en marketing et jugiez préférable que d’autres personnes que vous décident des conférences auxquelles participer et des évènements à soutenir. Un expert en marketing voudra décider des conférences auxquelles participer mais ne se sentira pas qualifié pour pouvoir avoir une opinion éclairée concernant l’implémentation de nouveau code.

La démocratie liquide est un concept qui promet de résoudre ce problème de façon équitable et efficace.

Démocratie liquide

Les deux formes de démocratie existantes sont la démocratie représentative et la démocratie directe. Les premières formes de démocratie étaient des démocraties directes. Elles garantissaient aux participants équité, responsabilité et contrôle mais elles n’étaient pas adaptées à un grand nombre de participants.

Avec le nombre croissant de questions qui se posent, il devient impossible pour la plupart des participants de voter sur chacune d’entre elles. C’est la raison pour laquelle la plupart des démocraties ont évolué en des démocraties représentatives au fil du temps. Bien qu’elles permettent à un grand nombre d’électeurs de participer au processus décisionnel, ces dernières induisent des problèmes de transparence des votes et des décisions des représentants, de responsabilité des représentants et d’obstacles importants à l’entrée pour les participants qui veulent être élus.

La démocratie liquide est un hybride dynamique des deux branches établies de la démocratie, directe et représentative. La démocratie liquide combine beaucoup des avantages de chacune tout en se débarrassant de la plupart de leurs défauts. Avec la démocratie liquide vous avez la possibilité de déléguer votre vote à un expert qui représente vos opinions. Vous avez également la possibilité de voter directement à tout moment. Cela signifie que vous êtes libres de choisir votre niveau d’engagement et et qu’il y a peu de barrière à l’entrée si vous souhaitez agir en tant que délégué.

Dans une démocratie liquide, il n’y a pas de mandat électoral. Vous pouvez déléguer votre vote à un expert ou le retirer à tout moment. Les experts sont ainsi tenus de rendre des comptes.

Liquid Democracy Liquid Democracy

Les entités

Les différentes entités de notre système de trésorerie sont les suivantes :

  • Les porteurs de projet - Ce sont les personnes qui ont soumis une proposition afin qu’elle soit financée. N’importe qui peut soumettre une proposition mais doit payer des frais (peu élevés) afin d’éviter le spam.
  • Les comités de vote - Ce sont les intervenants qui souhaitent aider à exécuter le processus de vote, par exemple durant la phase de comptage des votes.
  • Les votants - Chaque votant bloque un certain montant de son capital (en l’occurrence en ZEN) pour participer. Leur vote est pondéré en fonction du montant bloqué.
  • Les experts - Un type spécial d’électeurs ayant une expertise dans certains domaines. N’importe qui peut s’inscrire en tant qu’expert. Plus d’informations à ce sujet lorsque nous arriverons à la façon de s’inscrire en tant qu’une des entités.

Afin de s’inscrire en tant qu’une des entités mentionnées ci-dessus, un utilisateur devra effectuer une transaction incluant toutes les informations nécessaires, telles que le montant bloqué et l’adresse à laquelle envoyer les récompenses de vote.

Les récompenses

Chacun des votants, experts et membres de comité reçoivent une récompense pour sa participation à la gouvernance du protocole.

Il existe un phénomène appelé « ignorance rationnelle ». L’ignorance rationnelle consiste à s’abstenir d’acquérir des connaissances lorsque le coût de l’éducation sur une question dépasse le bénéfice potentiel que ces connaissances pourraient rapporter.

Notre objectif est de réduire l’ignorance rationnelle en incitant les votants à participer à la prise de décision. Le temps et les efforts qu’il faut afin d’obtenir tous les renseignements nécessaires pour prendre la meilleure décision possible lors d’une élection dépassent l’avantage de pouvoir voter une seule fois. Cela résulte en une apathie des électeurs.

Afin de surmonter ce problème d’apathie des votants (dans notre cas il ne s’agit pas d’élections mais d’approuver ou désapprouver des propositions), les personnes qui participent au processus de gouvernance sont récompensées pour leurs efforts. Cela crée une incitation à s’informer et à prendre part au processus. Les votants seront récompensés proportionnellement au capital qu’ils ont bloqué et les experts recevront une récompense proportionnelle au nombre de délégations obtenues, ou en d’autres termes à la confiance placée en eux et en la décision qu’ils prendront.

Résumé

Dans un premier temps, nous voulons décentraliser la prise de décision concernant nos fonds de trésorerie, afin de devenir une DAO. Les utilisateurs auront la possibilité de soumettre des propositions et la communauté votera sur les propositions à financer. L’infrastructure pour le processus de vote et de distribution des fonds sera construite sur une sidechain.

Le mécanisme de vote que nous mettons en place est un système de démocratie liquide, où le votant peut choisir de voter directement ou de déléguer son vote à un expert. Pour lutter contre l’apathie des électeurs, nous prévoyons d’encourager la participation au processus de prise de décision par des récompenses financières.

Pour une explication détaillée de notre système de trésorerie à venir, consultez notre article sur ce sujet au niveau expert.